Sélectionner une page

Le mois dernier, on recensait 12 opérateurs de trottinettes électriques dans la capitale française. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 6. En effet, Bolt, Wind, Hive, Ufo, Tier et Voi se retirent du marché. Mais pour quelles raisons ?

Premièrement, la concurrence est rude entre les nombreux acteurs du marché. Il semble que leur offre globale soit supérieure à la demande parisienne : un trop grand nombre de trottinettes électriques par rapport au nombre de trajets que les parisiens souhaitent effectuer via ce mode de transport.

Deuxièmement, les opérateurs peinent à rentabiliser leurs trottinettes électriques. En effet, selon une étude récente du Boston Consulting Group, la durée de vie d’une trottinette électrique est de 3 mois alors que son seuil de rentabilité est de 3,8 mois. A l’avenir, les opérateurs doivent donc axer leurs efforts sur la solidité de leurs trottinettes afin de pouvoir les rentabiliser.

Un autre élément à prendre en compte : le vandalisme. Comment rentabiliser une trottinette électrique qui a été jetée au fond de la Seine ?

Enfin, notons que la mairie de Paris affine peu à peu sa règlementation à l’égard des trottinettes électriques afin d’essayer de réduire le nombre d’accidents. A partir du 1er juillet 2019, les trottinettes électriques ont interdiction de stationner sur les trottoirs parisiens. De plus, la vitesse des trottinettes électriques est désormais limitée à 20 km/h, au lieu de 25 km/h).

commodo venenatis mattis porta. leo sem, ut consectetur Praesent accumsan neque.