Sélectionner une page

C’est un coup de tonnerre pour les « chargers » de Bird et les « hunters » de Voi : ils n’auront bientôt plus de missions.

En effet, à partir du 1er septembre 2019, les trottinettes électriques parisiennes de Bird et Voi seront rechargées par des personnes ayant le statut de salarié, et non plus de micro-entrepreneur (anciennement appelé auto-entrepreneur).

Les « chargers » de Bird ont appris la nouvelle dans le « Community update » suivant : « Nous tenions à vous remercier d’avoir contribué à faire de notre première année à Paris un succès. Vous avez joué un rôle essentiel dans le développement de notre entreprise et dans la réussite de nos opérations et nous vous en sommes reconnaissants.

Compte tenu de l’expansion de Bird à Paris, il est nécessaire pour nous, en tant qu’entreprise, de faire évoluer notre activité afin de contribuer à délivrer le meilleur service possible. Pour cette raison, nous avons décidé de ne plus avoir recours au modèle de chargement actuel.

Nous allons collaborer avec des employés à temps plein qui, entre aux activités, chargeront les véhicules au sein même de nos propres locaux.

(…) La transition vers le nouveau modèle aura lieu à partir du 1er septembre 2019. »

De même, l’entreprise Voi a envoyé un e-mail à ses « hunters » pour leur annoncer la nouvelle.

Elle commence par les remercier : « Depuis plusieurs mois que vous collaborez avec nous, vous avez été des partenaires essentiels dès nos premiers pas en France, et nous tenons à vous remercier sincèrement de votre constante implication et de votre sérieux. »

Puis, elle leur présente le changement à venir : « Afin de nous adapter au changement de cadre règlementaire et de rendre plus simple et plus durable notre fonctionnement, nous sommes contraints de changer en profondeur le déploiement de nos opérations, en changeant le mode de collecte. Dorénavant, le système de collecte des trottinettes ne sera donc plus fondé sur les services proposés par les Hunters. » Les comptes Voi des « hunters » ont ensuite été désactivés par l’entreprise.

De quel changement de cadre règlementaire l’entreprise Voi parle-t-elle ? La mairie de Paris exigerait-elle désormais que les trottinettes électriques parisiennes soient rechargées par des salariés et non des micro-entrepreneurs ? Si c’est le cas, d’autres opérateurs parisiens tels que Lime seront contraints de se plier aux mêmes règles.

Alors, à quoi va ressembler le poste salarié de chargeur de trottinettes électriques ?

L’agence d’interim digitale Gojob nous donne la réponse. Dans l’annonce d’emploi ci-dessous, elle indique rechercher « des Chauffeurs Livreurs (H/F) en CDI pour le compte d’un des leaders de la trottinette électrique à Paris ». Le salaire est de 1 896 € brut par mois, pour 35 heures de travail par semaine. 100 postes sont à pourvoir. Les candidats sélectionnés commencent à travailler sous la forme d’une mission d’interim puis sont embauchés en CDI à partir du 31 août 2019.

quis, commodo id, dolor lectus ut diam dictum